Newsletter internationale #44

Thursday, October 08, 2020 by Extinction Rebellion

Un authentique Atlas d'XR Autriche

Chers rebelles,

La vague de rébellion continue ! Les rebelles tirent la sonnette d'alarme à travers le monde, incitant de plus en plus de gens à agir pour la planète. Malgré les circonstances particulièrement difficiles, les doutes qui peuvent nous assaillir, les brutalités policières, notre mouvement décentralisé se rebelle à l'unisson.

Les écolos n'ont jamais eu autant la classe. XR Université de Goma (RDC)

Dans cette édition, nous évoquerons des actions dénonçant l'industrie de la mode en République tchèque, des concerts en Autriche, des occupations en Suisse, des bloqueuses et bloqueurs d'XR Finlande en première ligne, brutalisés et gazés par la police, des actions en Afrique du Sud s'inscrivant dans le cadre de la grève mondiale pour le climat, ainsi que des blocages de la circulation en Israël, et des tea parties au Royaume-Uni.

Pour en savoir plus sur Fashion Act Now, un super collectif de mode international qui vise à transformer cette industrie de la mode écocidaire, vous pouvez consulter leur plateforme de financement collaboratif ici.

XR Suisse dévoile son arme secrète... des clowns ! Le capitalisme n'a qu'à bien se tenir.

Nous vous proposons cette fois dans une rubrique spéciale "À visionner absolument", une sélection de documentaires pour se former et s'informer, dont Once You Know, un documentaire XR sur la prise de conscience, le désespoir, et le courage de passer à l'action.

Vous pouvez aussi consulter les articles du blog du site XR Global, comme Arrêter de financer l'industrie fossile en optant pour une banque éthique par exemple.

Il se passe tellement de choses que notre équipe a à peine le temps de rapporter une action que les nouvelles d'une autre nous parviennent. Félicitations, et merci de nous tenir si occupés !

Si vous souhaitez nous aider à rédiger cette newsletter, ou si vous avez des idées sur la manière dont nous pourrions mieux répondre aux besoins des rebelles, merci de écrire à : xr-newsletter@protonmail.com et de consulter la rubrique "Prochainement" ci-dessous pour plus de détails.

Si vous avez envie de vous impliquer, vous pouvez consulter notre site pour en apprendre plus sur XR.

Pour échanger avec des rebelles dans votre région, cherchez à prendre contact avec le groupe local le plus proche de chez vous. S’il n’y a pas encore de groupe XR dans votre coin, il ne vous reste plus qu’à en lancer un !

Si vous désirez consulter les éditions précédentes, c'est par ici.

Cette rébellion a besoin de vous. Si vous n'avez pas de temps à y consacrer, vous pouvez éventuellement envisager de faire un don.

Soutenir la Rébellion

Sommaire

  • Gros plan sur des actions
  • XR déchaîné
  • Prochainement
  • Annonces
  • À visionner absolument

Gros plan sur des actions


UnBEElievable essaimage de rebelles à Vienne

26 SEP - 4 OCT | Vienne, Autriche

Concerto d'XR Autriche : un soliste accompagné par une rébellion.

En Autriche, la rébellion a démarré avec une vélorution, malgré les tentatives de la police de la stopper en bloquant la circulation. Ondoyant comme des vagues, les 80 participants ont simplement dévié le cours de leur trajet pour arriver à la cérémonie d'ouverture dans le parc Sigmund Freud !

L'action 'nid d'abeille' a vu des rebelles envahir Michaelerplatz, la place principale de la ville, se locker au sol en formations hexagonales ou dans des structures hexagonales bloquantes en forme d'alvéoles d'abeilles. Du génie !

Polygones de rebelles sur Michaelerplatz

Il y a eu aussi entre autres des die-ins respectant les règles de distanciation sociale, une superbe Discobedience, de la danse, de la belle musique, et une prise de parole d'Esteban, un scientifique et militant écologiste persécuté en Amérique du Sud.

La police s'est même positionnée en s'interposant contre des messages de haine et des appels à la violence prononcés contre les activistes non-violents !

Lors du dernier rassemblement sur Maria-Theresien-Platz, on a pu assister à une cérémonie de passation de pouvoirs à l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne pour les prochaines vagues de la rébellion.


La fast fashion : la vérité mise à nu

26 SEPT | Prague, République tchèque

Les habits neufs de l'activiste.

Quatre rebelles se sont entièrement dévêtus à Prague, dans la luxueuse rue Příkopa, pour protester contre la fast fashion. Ils se sont superglués dans la vitrine d'un magasin, complètement nus, à l'exception de pancartes qu'ils portaient affichant des messages comme "La mode tue, jaime autant être nu".

D'autres rebelles ont déroulé une banderole à l'extérieur du magasin sur laquelle on pouvait lire : "Pas de croissance économique sur une planète morte".

La police a délogé les rebelles de la vitrine et fermé le magasin, pour soi-disant "protéger le public" de la manifestation non-violente.

À Prague, les amateurs de lèche-vitrine ont certes été gratifiés d'un message fort.

D'après un rebelle : "La fast fashion est la deuxième industrie la plus polluante au monde, responsable de 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Acheter ces produits revient à accepter que la qualité de la vie humaine soit moins importante que la mode bon marché. Les grands groupes constitués autour de ce modèle de la fast fashion, font littéralement du profit sur le dos d'esclaves des temps modernes, et les Européens privilégiés y consentent parce qu'ils en profitent aussi."


Sans eau, pas de vie !

25 SEP | Port Elizabeth, Pretoria, Cape Town, Johannesburg, Afrique du Sud

\ Des rebelles et autres activistes lors d'une marche à Pretoria. Photo : Shiraaz Mohamed.

Dans plusieurs villes d'Afrique du Sud, des rebelles sont descendus dans les rues aux côtés d'une coalition de groupes d'activistes à l'occasion de la 6ème Grève mondiale pour le climat, une journée de protestation internationale pour le climat, à l'appel de Fridays for Future.

À Mandela Bay, les rebelles ont organisé une marche jointe jusqu'à l'hôtel de ville de Port Elizabeth, où ils ont protesté contre la crise de l'eau qui continue à sévir dans la ville.

La région souffre de sécheresses prolongées, aggravées par des infrastructures locales négligées, et par l'inaction politique face aux bouleversements climatiques. De nombreux habitants n'ont même pas accès à une installation sanitaire sommaire.

Les militants ont appelé le maire à refuser le projet d'une usine de dessalement coûteuse et polluante, et à résoudre la crise de l'eau avec un programme d'emplois climatiques et des infrastructures durables.

Rebelles de Mandela Bay réunis pour une journée de marche

A Pretoria, la convergence d'activistes a marché jusqu'au département des ressources minérales, pour remettre un mémorandum exigeant une restructuration écologique du fournisseur national d'électricité Eskom, et la fin de la promotion des énergies fossiles par le gouvernement.

Les militants étaient aussi présents au Cap où ils ont bravé de fortes pluies pour se réunir devant le Parlement, et exiger une transition immédiate vers des énergies renouvelables, et la fin du recours au charbon.

Cette semaine, les rebelles de Johannesburg manifesteront contre la Standard Bank qui finance l'oléoduc en Afrique de l'Est, censé relier les champs pétrolifères ougandais aux ports de Tanzanie. L'empreinte carbone de cet oléoduc chauffé de 1500km est équivalente à celle du Danemark et serait une catastrophe pour la faune sauvage et les petits éléveurs et cultivateurs.


La police d'Helsinki dérape

3 OCT | Helsinki, Finlande

À Helsinki, les rebelles ont été gazés par la police qui a été jusqu'à les empêcher de s'essuyer les yeux lors d'une action de blocage dans le centre ville, intitulée 'Frein d'arrêt d'urgence".

Elle a également arrêté 49 manifestants non-violents, dont des retraités, des enfants, des enseignants et des infirmières.

L'action s'inscrivant dans le cadre de la semaine de la rébellion d'automne de XR Finlande, consistait à bloquer Unioninkatu, une artère importante du centre d'Helsinki. Environ 200 rebelles ont apprété la zone avec des drapeaux, des banderoles, et un petit bateau jaune sur la voile duquel était inscrit "Exigeons la vérité", et dansé sur de la musique en live.

Mais lorsque les sommations d'évacuation de la zone ont été ignorées, la police a fait usage de la force, démantelant le blocage et transportant les activistes dans des fourgons de police. Puis lorsque les rebelles se sont installés à proximité sur un autre carrefour, et se sont assis pour bloquer la circulation, la police a commencé à les asperger de gaz lacrymogène à bout portant.

10 d'entre eux ont été sérieusement affectés, et beaucoup d'autres se sont vus forcés de retirer leur masque pour pouvoir respirer, réduisant à néant leurs tentatives de respect des mesures sanitaires relatives au Covid. La police en a même empêché certains de se rincer les yeux à l'eau.

Tout le monde a finalement été relâché, et XR Finlande a condamné la violente réaction de la police. Leur semaine de la rébellion d'automne se poursuivra comme prévu jusqu'à mercredi.

Certains rebelles ont été empêchés de se rincer les yeux à l'eau après avoir été gazés.


Une rébellion sous tentes

21-25 SEP | Berne, Suisse

Signalétique du campement orienté vers une transition écologique juste. Photo : Climatestrike Switzerland

XR Suisse grossit les rangs de la vague de rébellion de septembre avec Rise Up For Change, sa toute première action de masse.

Environ 400 membres d'XR, de Climate Strike Switzerland, Greenpeace et d'autres mouvances alliées se sont rejoints lundi à 4h30 du matin pour installer un campement sur la Bundesplatz (Place fédérale) de Berne. Ils ont occupé la place pendant près de 48 heures avant que la police n'intervienne, et parvienne à les déloger sous une pluie battante au bout de 6 heures.

Sur l'occupation, les rebelles ont tenu leur propre assemblée citoyenne, organisé débats et conférences, chorales et concerts le soir pour . Une action de Doctors4XR a eu lieu juste devant l'entrée du Palais fédéral.

Un océan de manifestants qui se soulèvent face à la montée du niveau des eaux. Photo de Climatestrike Switzerland

Et c'est une marche de 3000 personnes qui a clôturé la semaine de rébellion, rassemblant des membres de différents mouvements environnementaux, marchant côte à côte (à distance réglementaire) et envoyant un message fort à leurs dirigeants.

Pour plus de détails sur la rébellion suisse, voir cette fort impressionnante newsletter d'XR Suisse.


XR déchaîné

Tea party du chapelier fou à marée montante. 30 Sept. Il ne reste plus que des fous à table ! Nord du Devon, Royaume-Uni


Action d'XR Israel pendant le confinement à Tel Aviv. Sept 22. Day without cars.


Actions dans la Wall street des Pays-Bas, dans le sud d'Amsterdam. 18 Sept. Quand les lobbyistes bloquent des politiques environnementales, nous les bloquons !


Prochainement

Vague de rébellion internationale

La vague de rébellion continue à déferler ! Ce sera bientôt au tour des rebelles d'Italie, de France, d'Espagne, de Perth en Australie (et d'autres encore) d'occuper les rues avec courage et force couleurs.

Vous pensez participer à l'une de ces vagues de rébellion internationale ? Pour porter des revendications, danser un peu, ou vous laisser porter par les flots ? Racontez-nous !

Nous aimerions beaucoup pouvoir publier vos expériences en plus des récits de vagues de rébellion dans les prochaines éditions. Qu'il s'agisse d'anecdotes personnelles, ou d'expériences inoubliables, nous voudrions pouvoir relayer ces petites histoires qui donnent vie à la rébellion.

Il peut s'agir de textes courts, d'une phrase à 150 mots. Les missives plus longues sont les bienvenues, bien qu'elles puissent être difficiles à caser dans la publication, et vous pouvez bien sûr nous envoyer vos photos à xr-newsletter@protonmail.com


Annonces


XR Africa News

Parler d'XR depuis une perspective africaine. L'équipe de XR Africa News fait un superbe travail. Vous pouvez regarder leur dernière émission ici.


Fashion Act Now

Bien qu'une certaine mode dite "durable" ait le vent en poupe, l'industrie de la mode reste l'une des plus polluantes, générant énormément de gaspillage et de déchets. Sachant que c'est un secteur dont on prévoit que la consommation au niveau mondial augmente de 63 % au cours des dix prochaines années, ces efforts pour rendre l'industrie plus durable pourraient juste passer inaperçus.

Photo : Immo Klink. Action de protestation d'XR Fashion à l'occasion du défilé de Victoria Beckham, lors de la London Fashion Week

Afin de s'assurer que cette industrie "agisse maintenant" pour contribuer à atténuer les effets du dérèglement écologique et climatique, Fashion Act Now réunit un réseau mondial d'activistes, d'experts, d'économistes, de scientifiques et de travailleurs du secteur de l'habillement pour élaborer un plan qui place le bien-être avant les profits.

Nous cherchons à répondre à une question fondamentale : Comment réduire l'appétit gargantuesque de l'industrie de la mode pour les ressources assez rapidement de façon à maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 1,5°C, et comment protéger la biodiversité, tout en protégeant les populations les plus vulnérables ?

Nous avons besoin de vous pour financer ce travail essentiel. Vous pouvez consulter notre plateforme de financement participatif pour en savoir plus.


Formulaire de proposition de contenu

Vous avez une information importante à partager sur les réseaux sociaux d'XR Global ?

Vous pouvez leur en faire part, et proposer des contenus via ce super nouveau formulaire !.


Nous serions ra-vis d'avoir vos retours !

Chers lectrices et lecteurs rebelles, il y a du changement dans l'air en matière de publication de cette newsletter, et nous aimerions beaucoup avoir vos retours. Est-ce que ces newsletters vous plaisent ? Quelles rubriques préférez-vous, lesquelles verriez-vous différemment ?

N'hésitez pas à nous faire part de vos éloges (auxquels vous pouvez aussi éventuellement ajouter une pointe de critique constructive) en nous écrivant à xr-newsletter@protonmail.com, et en stipulant FEEDBACK dans l'objet de votre email.


À visionner absolument


Merci !

Merci de nous lire ! Si vous avez la moindre question ou requête, n'hésitez pas à nous contacter en écrivant à xr-newsletter@protonmail.com.

Nous vivons une phase cruciale de l'histoire de l'humanité, et la rébellion a besoin d'argent pour relayer son message. Tout ce que vous pourrez donner sera fort apprécié.

Soutenir la Rébellion


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info