XR Brésil en lutte contre les écocides perpétrés par l'industrie du sport

Friday, October 16, 2020 by Extinction Rebellion

Photo of proposed race track

Photo de : Movimento SOS Floresta do Camboata (Facebook)

Contact : Pedro Cunha, Extinction Rebellion Brazil, sportsagainstecocides@protonmail.com

Photos : Des visuels de la campagne sur les réseaux sociaux sont disponibles ici.

Rio de Janeiro, Brésil - Écologistes locaux et jeunes militants pour le climat de Rio de Janeiro, s'allient pour contrer le projet de construction d'un nouveau circuit de Formule 1 dans la forêt de Camboatá, l'un des derniers vestiges de forêt tropicale originelle de la ville la plus emblématique du Brésil, et leur mouvement prend de l'ampleur à l'échelle internationale grâce au soutien de Lewis Hamilton, icône britannique de la F1, et de plusieurs membres d'organisations de jeunes du monde entier.

On estime que 180 000 des 200 000 arbres de la forêt de Camboatá seraient abattus pour construire cette piste. Même s'il y avait compensation et que d'autres zones étaient reboisées, comme promis par les auteurs du projet, les études montrent que la perte de biodiversité, ainsi que les impacts sur les communautés locales habitant une zone défavorisée de Rio de Janeiro, seraient considérables.

Entre la Ligue nationale de hockey d'Amérique du Nord, dont l'empreinte carbone est l'une des plus importantes du monde du sport, au Rallye Dakar, qui, selon les estimations, génèrera plus de 100 tonnes de déchets lors de la prochaine course, l'impact de l'industrie sportive mondiale sur la planète continue de faire des ravages.

"Nous avons eu la FIFA et les Jeux olympiques à Rio de Janeiro. J'ai constaté que ces méga-évènements sportifs, en particulier dans les pays en développement, ont tendance à rimer avec corruption, crimes environnementaux, et violations des droits de l'homme de manière tout à fait délétère. Il en a été de même en Russie, avec Sotchi, en Afrique du Sud avec la FIFA, et dans de nombreuses autres villes où de tels méga-événements ont eu lieu", a déclaré Pedro Cunha, co-créateur de la campagne et membre d'XR.

Lewis Hamilton a apporté son soutien à cette campagne le 8 octobre, lorsque le maintes fois champion de F1 a déclaré aux journalistes : "J'ai entendu dire que ce circuit pourrait être conçu de manière durable, mais ce que l'on peut faire de plus durable, c'est de ne pas abattre d'arbres du tout". Il a ajouté : "Je doute que ce soit très pertinent. La déforestation sévit déjà assez gravement dans le monde."

Suite aux propos tenus par Lewis Hamilton, la campagne pour sauver la forêt de Camboatá a gagné en visibilité sur les réseaux sociaux, les membres du mouvement de jeunesse pour le climat "Fridays for Future" d'au moins 20 pays ayant aidé à relayer le hashtag #SportsAgainstEcocides.

"Ce serait absolument honteux et catastrophique que ce projet qui prévoit d'abattre 180 000 arbres aboutisse, tout cela pour un circuit de course qui ne profitera à personne. Nous sommes dans une situation d'urgence écologique et climatique planétaire, nous ne pouvons plus planifier ce type de projets écocidaires. C'est non seulement un crime contre l'environnement, mais aussi contre l'humanité. Tout secteur industriel devrait contribuer à sauver l'environnement, et faire face à la crise climatique. Je crois que la F1 peut mieux faire, que la F1 doit faire mieux", a déclaré Mitzi Jonelle Tan, de Youth Advocates for Climate Action Philippines.

Photo : Mitzi Jonelle, Youth Advocates for Climate Action Philippines

Ce hashtag a été créé par Extinction Rebellion Brésil, et Fridays for Future Rio de Janeiro, tel un appel aux individus et aux organisations du monde entier à se joindre à la lutte pour la préservation au Brésil. C'est aussi une façon de faire preuve de soutien international aux activistes qui résistent aux politiques destructrices de l'environnement du gouvernement de Bolsonaro et du gouvernement de l'État de Rio de Janeiro.

Tout le monde peut soutenir cette campagne sur les réseaux sociaux pour sauver la forêt de Camboatá, en partageant une photo de soi, brandissant une pancarte avec le hashtag : #SportsAgainstEcocides.


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info