Newsletter internationale #47

Inscrit dans la loi

Tuesday, January 12, 2021 by Extinction Rebellion

Les San du Kalahari - peuple autochtone dont les terres ancestrales ont été attribuées à une compagnie pétrolière canadienne.

(Pour recevoir les prochaines éditions de cette newsletter, vous pouvez souscrire ici.)

Introduction

Au début, quand Extinction Rebellion faisait la une des journaux dans le monde entier, c'était parce que des rebelles étaient prêts à enfreindre la loi pour sensibiliser le public à la crise climatique.

Mais l'année dernière, un changement de tactique s'est opéré, et l'activisme climatique s'est appuyé sur des textes de loi. Partout dans le monde, des communautés, et des organisations ont commencé à exiger le respect de lois déjà éxistantes, et à en créer de nouvelles pour que gouvernements et entreprises polluantes aient des comptes à rendre.

Des jeunes se sont mobilisés dans le monde entier, du Mexique à la Corée du Sud, poursuivant leurs gouvernements en justice pour leur absence de politique climatique, dont de jeunes militants portugais intentant un procès historique contre les 33 États européens porté devant la Cour européenne des droits de l'homme, ainsi qu'un large éventail de procès intentés contre de grandes sociétés pétrolières par des États, des villes et des communautés aux États-Unis.

Les jeunes militants portugais portant leur affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme. Photos : GLAN

Vous pourrez en apprendre plus sur toutes ces affaires climatiques dans la rubrique À lire absolument.

Cette édition particulièrement axée sur les aspects juridiques, se penchera sur deux campagnes visant à créer de nouvelles lois que les militants pourront se saisir à l'avenir.

The Climate & Ecological Emergency Bill, projet de loi écologique et climatique, a été présenté au Parlement du Royaume-Uni en septembre, et vise à inscrire les revendications d'XR dans la loi britannique. En plus de soutien local, l'équipe à l'origine de ce projet a adapté la législation de façon à ce qu'elle puisse être appliquée par tout gouvernement dans la perspective de la COP26.

Pendant ce temps, grâce à la campagne Stop Ecocide, une équipe de juristes internationaux élabore une nouvelle proposition de loi pour faire de l'écocide un crime. Bientôt, des politiciens peu regardants, et des dirigeants de compagnies polluantes pourraient se retrouver sur le banc des accusés de la Cour pénale internationale !

Les politiciens ne font pas le poids face au magnat des médias à Melbourne. C'est donc ça.

Pour en savoir plus sur ces deux campagnes et vous impliquer, voir la rubrique "Gros plan sur des actions". Outre les questions juridiques, nous rapportons également des nouvelles des vagues de rébellion en Israël et en Australie, et un terrible crime environnemental en cours en Afrique australe.

Enfin, pour accueillir la nouvelle année, nous avons une nouvelle rubrique : Le livre du mois. Si vous avez lu un livre que d'autres rebelles pourraient apprécier, faites passer le message, et envoyez-nous un court texte à ce propos ! Ne dépassez pas les 200 mots et postez-les ici : xr-newsletter@protonmail.com.

Si vous avez envie de vous impliquer, vous pouvez consulter notre site pour en apprendre plus sur XR.

Pour échanger avec des rebelles dans votre région, cherchez à prendre contact avec le groupe local le plus proche de chez vous. S’il n’y a pas encore de groupe XR dans votre coin, il ne vous reste plus qu’à en lancer un !

Si vous désirez consulter les éditions précédentes, c'est par [ici]here.

Nous vivons une phase cruciale de l'histoire de l'humanité, et la rébellion a bien sûr besoin d'argent pour relayer son message. Tout ce que vous pourrez donner sera fort apprécié.

Soutenir la Rébellion

Sommaire

  • Gros plan sur des actions
  • Tour d'horizon
  • Annonces
  • À lire absolument

Gros plan sur des actions

Le projet de loi CEE s'internationalise en vue de la COP26

En ce moment | au Royaume-Uni et à l'international

Rebelles rassemblés devant le Parlement britannique pendant que le projet de loi CEE y est présenté.

Une campagne visant à introduire de nouvelles lois essentielles en matière de climat et d'écologie au Royaume-Uni est soutenue par 89 députés (députés) représentant 6 millions de citoyens, ainsi que par 5 municipalités, et par Greenpeace UK.

Rédigé par une coallition de scientifiques, de juristes, d'économistes et d'activistes (y compris des rebelles), la CEE, le projet de loi sur l'urgence climatique et écologique exigera du gouvernement britannique qu'il prenne des mesures urgentes et de grande ampleur en matière de climat, pour reprendre les termes utilisés par l'assemblée citoyenne, et certains députés.

Le projet de loi CEE obligerait le Royaume-Uni à assumer aussi la responsabilité de son empreinte carbone et écologique à l'étranger (qui n'est actuellement pas prise en compte), et à faire sa part dans la réduction des émissions mondiales en tant qu'économie avancée.

La seule députée du Parti écologiste au Royaume-Uni accepte une lettre de jeunes rebelles avant de déposer le projet de loi CEE.

Avec la COP26 en novembre, l'équipe à l'origine du projet de loi CEE a élargi son contenu pour créer un plan universel de mesures d'urgence. Le Plan en 10 points pour faire face à l'avenir pourrait s'appliquer au gouvernement de toute économie avancée, et même être intégré à l'Accord de Paris.

L'équipe de Face The Future appelle les activistess et mouvements du monde entier à faire pression sur leur gouvernement pour qu'il souscrive à ces 10 principes. Le plan a déjà été soutenu par des rebelles au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Allemagne.

Si vous aimeriez que votre gouvernement affronte l'avenir à temps pour la COP26, vous pouvez consulter ces idées de campagne, suivre cette formation en ligne sur l'engagement des représentants politiques, et utiliser ces modèles pour commencer à faire pression sur vos responsables politiques locaux.

Vous pourriez même représenter votre pays lors des prochaines réunions de Face The Future , merci de contacter nessyhainesmatos@ceebill.uk pour plus d'informations.

Faire entrer une loi contre l'écocide dans l'Histoire !

En ce moment | dans le monde entier

Polly Higgins. Photo: Wikipedia

Il y a quinze ans, alors qu'elle regardait par la fenêtre lors d'un procès, l'avocate Polly Higgins a eu cette pensée : "La terre avait besoin d'un bon avocat". C'est ainsi qu'elle se lança dans la bataille de sa vie pour la reconnaissance de l'écocide - destruction généralisée, grave ou systématique de la nature - comme crime passible de poursuites judiciaires.

Polly Higgins est hélas malheureusement décédée en 2019, mais cette idée partagée par beaucoup d'autres dans le monde, a fait naître une révolution.

En décembre 2019, les îles de Vanuatu et des Maldives ont appelé à "considérer sérieusement" la criminalisation de l'écocide lors d'une assemblée annuelle de la Cour pénale internationale (CPI). En décembre, la Belgique est devenue la première nation européenne à soulever la question à la CPI. En ce moment même, les juristes internationaux travaillent sur une [définition juridique de l'écocide]((https://www.stopecocide.earth/expert-drafting-panel/), qui pourrait être pénalisé comme un crime international au même titre que les crimes de guerre, et les crimes contre l'humanité.

Des activistes de Stop Ecocide devant le fameux bateau rose. Photo : Stop Ecocide

La sanction la plus grave qu'encourent actuellement les personnes, les entreprises et les États infligeant des dégradations irréversibles à l'environnement, n'est qu'une amende ou une condamnation à verser des dédommagements. L'absence de l'inscription du crime d'écocide dans le droit international est un grave manquement, qui pourrait pourtant faire la différence par la suite entre notre extinction ou notre survie.

Si vous voulez contribuer à combler ce vide, vous pouvez vous impliquer dans la campagne "Stop Ecocide" de différentes manières.

Blocages et grosses commissions charriés par la vague de rébellion en Israël.

13 - 27 Déc | Ashkelon, Petah Tikva, Jérusalem.

Les rebelles d'Ashkelon et leur alternative d'utilisation de longs tuyaux. Photo : XR Israël

XR Israël a lancé deux semaines d'actions à l'échelle nationale le mois dernier, initiant cette vague de rébellion sur la côte, dans la ville d'Ashkelon.

40 courageux rebelles [ont bloqué les entrées]((https://www.facebook.com/watch/live/?v%3D379233289844018%26ref%3Dwatch_permalink%26t%3D4789/)de la centrale à charbon géante de Rothberg, et de la Eilat Ashkelon Pipeline Company, dont l'oléoduc injecte des millions de barils de pétrole brut par jour à travers les ports de la Méditerranée et de la mer Rouge.

Les rebelles ont réussi à stopper la circulation autour du site pendant deux heures, et à recruter d'autres rebelles. Un groupe affinitaire est en train de se monter autour de la problématique de l'oléoduc.

En 2014, Une fuite de l'oléoduc avait souillé la réserve naturelle d'Evrona de pétrole, et avait été qualifiée d'une des pires catastrophes environnementales d'Israël. L'opérateur de l'oléoduc a toutefois récemment décroché un [lucratif contrat pétrolier avec les Émirats arabes unis]((https://www.spglobal.com/platts/en/market-insights/latest-news/oil/102020-israeli-pipeline-company-to-transport-uae-oil-via-red-sea-med-network/).

Les rebelles ont déposé une grosse crotte au siège du lobby du groupe Migdal. On peut lire sur les banderoles "Greenwashing" : la même merde, mais qui existe maintenant en vert !", et "Vous détournez l'attention, pas vos investissements". Photo : XR Israël

Une semaine plus tard, des rebelles de la ville de Petah Tikva sont entrés dans le lobby du groupe Migdal, l'un des plus grands fonds de pension d'Israël. Pour encourager le groupe à cesser de tenter de verdir leurs investissements fossiles, ces courageux rebelles ont apporté un gros tas de faux caca, et l'ont généreusement arrosé de sécrétions vertes.

Migdal investit plus de 1,5 milliard de dollars par an dans l'industrie fossile, et s'est composé un profil d'entreprise durable de toute pièce, mais suite à l'action des rebelles, la société a déclaré qu'elle tiendrait compte de critères environnementaux et sociaux pour ses futurs investissements, et s'est débarrassé des actions récemment acquises auprès de la compagnie pétrolière Delek.

La vague de rébellion s'est clôturée dans la capitale à Jérusalem. 100 rebelles ont causé des perturbations dans la ville pendant plusieurs heures en bloquant les deux sorties du ministère de l'énergie, où le Premier ministre a récemment porté l'objectif d'Israël à 30 % en matière d'énergies renouvelables , alors que l'objectif actuel de 17 % est loin d'être atteint, soulignant ainsi que les objectifs fixés ne sont que des mots, et n'ont que peu de rapport avec ce qui est véritablement entrepris sur le terrain.

Un site du patrimoine mondial africain sacrifié pour du pétrole canadien.

En ce moment| au Botswana, et en Namibie

Le delta de l'Okavango.

Le bassin de l'Okavango est un vaste réseau hydrographique qui s'étend à travers la Namibie, le Botswana et le delta de l'Okavango, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, et l'une des plus grandes zones humides de la planète.

Plutôt que de protéger cet habitat unique, qui abrite des espèces menacées et la plus grande population d'éléphants au monde, les gouvernements de Namibie et du Botswana ont accordé l'année dernière le droit de forer à la compagnie pétrolière canadienne ReconAfrica. La société a obtenu une zone à cheval sur trois parcs nationaux en amont du delta de l'Okavango, et a commencé des essais de forage en décembre.

Des groupes d'activistes locaux de Frack Free Namibia and Fridays For Future Windhoek se sont mobilisés pour résister dès qu'ils ont eu vent des projets de la Recon. Avec le soutien de XR Africa et d'autres, ils ont lancé une pétition en ligne et une campagne médiatique pour informer et sensibiliser plus de monde.

Activiste en Namibie avec un message clair pour ReconAfrica.

Il se pourrait bien que ReconAfrica ait recours à la fracturation hydraulique pour extraire davantage de pétrole, mettant potentiellement en danger l'approvisionnement en eau de millions de personnes dans une région désertique. Et comme si cela ne suffisait pas, une des zones ciblées pour l'extraction est le territoire des San du Kalahari, un peuple autochtone déjà victime de déplacements de populations, et du dérèglement climatique.

Cette histoire illustre un néocolonialisme flagrant, avec cette entreprise occidentale qui se permet d'exploiter les ressources d'une région au détriment du Vivant alentour. On peut s'attendre à de nombreuses autres actions, et à une campagne internationale de plus en plus importante, pour stopper cette destruction.

Les rebelles d'Oz : le courage du cœur et de l'esprit

7 - 13 Déc | Australie

Ceci n'est pas un scoop : Murdoch nous ment. Photo : Julian Meehan

Une vague d'actions coordonnées a déferlé sur l'Australie le mois dernier, à commencer par le quartier des affaires dans le centre de Melbourne, où les mensonges de la presse de Murdoch qui tuent la planète ont été dénoncés. Les rebelles de XR Victoria avaient apporté des trépieds, des banderoles et toute une scénographie pour bloquer un axe principal.

Quelques jours après, c'est le ministère de la santé du Victoria qui était ciblé. Quatre rebelles se sont superglués à l'entrée tandis qu'une douzaine d'autres ont mis en scène un "die-in" à l'extérieur, représentant symboliquement les victimes de la crise climatique, et de la pandémie.

Rebelles reposant en paix devant le ministère de la santé du Victoria. Photo : Julian Meehan

La rébellion de Melbourne s'est clôturée avec un "Festival de l'amour et de la rage". Les rebelles ont perturbé la ville sur terre, comme sur mer, mettant en scène du théâtre de rue, une flottille de canoës sur la rivière Yarra, une vélorution, et un blocage de la circulation. Neuf d'entre eux ont été arrêtés pour leurs efforts.

Dans le Queensland, l'action"Defy Disaster" a réussi à perturber le centre ville de Brisbane pendant deux jours, et mobilisé plus de 250 rebelles. Dans un effort pour rétablir la circulation, la police a arrêté 10 activistes.

En Tasmanie, 9 rebelles ont été arrêtés après s'être massivement déployés dans le centre ville de Hobart pour protester contre ANZ, Westpac, NAB et le Commonwealth, des banques compromises dans le financement de l'industrie fossile.

Et en Nouvelle-Galles du Sud, les rebelles en kayak ont bloqué le principal port maritime de Newcastle, où transitent chaque année 160 millions de tonnes de charbon.

Rebelles en kayak perturbant l'acheminement des cargos de charbon. Photo : Danielle Judd


Tour d'horizon

3 Jan | Soudan : XR Soudan a organisé une campagne de sensibilisation sur les risques du Covid-19, et distribué masques et informations aux passants.

9 Déc | Pologne : Dans le cadre d'une "marche pour l'avenir", des rebelles de Varsovie et des mamies polonaises ont bloqué une grande autoroute avant d'être délogés par la police. Plusieurs ont été arrêtés, et les red rebels les ont attendus devant le commissariat jusqu'à ce qu'ils soient libérés.

8 - 13 Nov | Argentine : Une vague d'actions à traversé le pays, les rebelles s'étant manifesté, et ayant mis en scène des die-in pour dénoncer les "fausses solutions" à la crise climatique. Photo : @photoggia

Russie : Le petit groupe d'activistes de XR Russia s'est rebellé de façon héroïque ces deux dernières années. Voir cette compilation vidéo de leurs actions.

Une fois de plus, il y avait trop d'actions à relayer pour les insérer toutes dans une seule newsletter. Vous pouvez découvrir plus de superbes et courageuses actions dans la version intégrale de la rubrique XR Unchained.


Annonces

Rejoignez XR Rebels Beyond Borders !

Vous avez envie d'avoir plus de contacts avec la communauté internationale de rebelles en 2021, de synchroniser des actions dans différents pays, de renforcer la solidarité au sein de notre mouvement, et d'apprendre les uns des autres ?

Si oui, rejoignez-nous sur Mattermost, et impliquez-vous au sein de ces différents groupes internationaux : XR Global, XR Europe, et XR COP.

XR COP est ouvert à toutes celles et ceux qui veulent se mobiliser avant et pendant la COP26 à Glasgow.

Nouveau sur Mattermost ? Vous pouvez participer à une session de présentation de l'outil Mattermost d'XR Global, le mardi 19 janvier à 20h30 UTC sur Zoom (Meeting ID : 848 9691 7834 Passcode : 223844)

Formations XR Global Media Library pour vous aider à démarrer !

Intégrez la Global Media Library, téléchargez-y vos super contenus XR, et aidez-nous à relayer notre message dans le monde entier !

Vidéos, photos, visuels, guides, musique... vous pouvez y partager toutes sortes de contenus XR ! Contactez-nous à XRGlobalMedia@protonmail.com, et nous vous fournirons tout ce dont vous avez besoin pour commencer.


À lire absolument

Les rebelles dénoncent le revirement de la Cour suprême britannique autorisant l'extension de l'aéroport d'Heathrow. Photo : Hannah Woodhouse

Cette rubrique À lire Absolument nous conduit devant les tribunaux, et sur le banc des accusés, on y trouve la loi elle-même. Est-ce une aide ou une entrave à la cause climatique ? Une lueur d'espoir ou un rempart de l'establishment ? Pour le découvrir, il faut lire la suite !

Desmog : Le Climate Litigation Summary 2020 est une synthèse des litiges relatifs au climat en 2020, un excellent résumé de toutes les affaires clés sur le climat déposées l'année dernière, avec des liens pour chaque affaire pour en savoir plus.

Le Grantham Research Institute : publie Global Trends in Climate Change Litigation : Ce rapport publié par la London School of Economics analyse les principales évolutions des procès liés au changement climatique dans le monde entre mai 2019 et mai 2020.

[ClientEarth :]((https://www.clientearth.org/latest/latest-updates/news/) est une organisation internationale de droit de l'environnement ayant recours aux tribunaux pour demander des comptes aux gouvernements et aux entreprises polluantes. Leur site web est une excellente source d'informations sur les litiges relatifs au climat.

Court métrage XR tourné le mois dernier lors d'un rassemblement devant la Cour suprême du Royaume-Uni qui vient d'annuler la décision récemment prise contre la construction d'une nouvelle piste et l'expansion de l'aéroport d'Heathrow (2 min).

Guardian : La loi 'Spycops' est une grave atteinte à l'état de droit. Un ancien procureur général aborde cette juridiction autorisant des policiers en civil à commettre des crimes pour "maintenir l'ordre". Cette loi pourrait avoir de sérieuses conséquences pour les mouvements de protestation environnementaux au Royaume-Uni et en Europe.

Le livre du mois : Bury My Heart at Wounded Knee, Dee Brown

La brutalité des colons blancs envers les Amérindiens tout au long du XIXe siècle, et l'élaboration de lois visant à désautonomiser, et à manipuler les populations autochtones, est un épisode honteux trop souvent omis de l'histoire américaine et de ses fondements.

Cet essai de cet historien et romancier américain, publié en 1970 est une entrée possible dans le vif de ce difficile sujet. Il relate les luttes amérindiennes à l'arrivée des colons, et une longue liste d'abus, de manipulation, de désinformation et de massacres commis par ces arrivants pour s'approprier des terres.

L'attention minutieuse que porte Brown aux détails illustre la résistance farouche de plusieurs tribus amérindiennes, ainsi que la mesquinerie dont ont fait preuve les dirigeants au pouvoir pour détourner la loi à leurs propres fins.

Vous avez lu un livre qui pourrait intéresser d'autres rebelles ? Faites-le nous savoir en quelques mots en en rédigeant une critique de 200 mots maximum que vous pouvez nous envoyer à xr-newsletter@protonmail.com.


Merci

Merci d'avoir pris le temps de nous lire, et continuez comme ça, ne vous arrêtez surtout pas dans votre lancée ! Si vous avez requêtes ou questions, n'hésitez pas à nous en faire part en nous écrivant à xr-newsletter@protonmail.com.

Nous vivons une phase cruciale de l'histoire de l'humanité, et la rébellion a bien sûr besoin d'argent pour relayer son message. Tout ce que vous pourrez donner sera fort apprécié.

Soutenir la Rébellion


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info