Perturbations à Brusselles, et désillusions à Davos. L'Espagne déclare timidement l'urgence climatique, mais concrètement quelles mesures sont mises en œuvre ? Une nouvelle édition regorgeant de nouvelles, et d'actions menées par les groupes XR dans le monde entier.

School Strike Week 75,Davos 75 ème semaine de la grève de l'école. Davos

Chers rebelles,

Nous aimerions pouvoir vous annoncer que cette décennie a enfin apporté son lot de changements considérables en matière de mesures prises par nos dirigeants. Hélas, ce n'est pas le cas. Au contraire, nos soi-disant leaders, et celles et ceux qui relaient leurs messages continuent leur business comme si de rien n'était.

Cette édition est particulièrement riche en annonces médiatiques ayant tendance à déformer, voire à détourner la réalité. L'absence de l'art et la manière de dire la vériténe s'est jamais fait aussi cruellement sentir. La militante africaine Vanessa Nakate a tout simplement été rognée d'une photo prise à Davos, illustrant le groupe de jeunes activistes connus dans le monde entier.

XR Spain XR Espagne

Pendant ce temps, le gouvernement espagnol déclarait timidement l'urgence climatique et écologique. Bien que cela soit certes un progrès, nous considérons que c'est bien, mais que cela ne suffit pas. Les beaux discours ne servent à rien s'ils ne sont pas suivis de la mise en place de mesures concrètes étayant ces déclarations.

En parlant de joindre le geste à la parole, la Page d'Histoire de cette édition relate l'incroyable histoire de cette victoire environnementale oubliée de tous. Une belle façon de nous rappeler que le changement est possible !

En matière de nouvelles du monde, nous célébrons ici le courage et la créativité d'XR Belgique, qui a mené une action impressionante lors d'un Salon de l'Automobile, qui s'est soldée par l'arrestation de plus de 180 personnes. Quelle belle manière de commencer l'année ! Quant aux rebelles en Norvège, ils ont obtenu gain de cause en militant face à un grand groupe de presse, exigeant verité et justice environnementale.

XR Belgium XR Belgique

Enfin, dans le souci de toucher le plus de rebelles possible dans le monde, nous sommes heureux de vous annoncer que la newsletter internationale est dorénavant traduite dans plus de six langues ! Les traducteurs et traductrices de cette équipe au sein d'XR, travaillent sans relâche, et cherchent à recruter plus de traducteurs bénévoles, en particulier hors hémisphère nord.

Voir le message en leur honneur dans la catégorie Annonces, et pour consulter les éditions précédentes traduites en plusieurs langues, c'est par ici ! . Vous pouvez opter pour la langue de votre choix en cliquant sur le menu déroulant en haut à droite !

Amsterdam, Pays-Bas. Cette année, le thème du festival des lumières d'Amsterdam était “Disrupt!” (Dérèglement, Perturbation). Les rebelles d'XR se sont évidemment sentis obligés d'y faire une apparition.

Si vous avez envie de vous investir au sein d'XR, merci de consulter ce guide, et vous pouvez aussi consulter ce lien pour en apprendre un peu plus.

Pour échanger avec des rebelles dans votre région, cherchez à prendre contact avec le groupe local le plus proche de chez vous. S'il n'y a pas encore de groupe XR dans votre coin, il ne vous reste plus qu'à en lancer un !

Pour être tenu au courant de la publication de la newsletter, vous pouvez vous inscrire ici, et pour consulter les éditions précédentes, c'est par ici .

Cette rébellion a besoin de vous. Si vous n'avez pas de temps à y conscacrer, vous pouvez aussi envisager de faire un don.

Faire un don pour soutenir la Rébellion


Sommaire

Gros plan sur les actions * Annonces * Page d'Histoire * Brèves du monde XR

  • Humans of XR

Gros plan sur des actions


Shell en état de Choc au Salon de l'Automobile de Bruxelles !

18 JAN | Bruxelles, Belgique

Extinction Rebellion Belgique a organisé une impressionante action de désobéissance civile de masse le jour de plus grande affluence du Salon de l'Automobile à Bruxelles. Environ 250 rebelles y ont participé, et 185 ont été arrêtés.

Leur objectif : 'revoir la copie de l'industrie automobile en matière d'auto-portrait, qui véhicule une image trompeuse, et dénoncer sa publicité mensongère destinée à vendre encore et toujours de véhicules, au détriment de la santé publique et sociale, et de l'environnement.'

Des die-in ont éte mis en scène, des véhicules aspergés de faux sang, et des rebelles se sont enchaînés aux volants de voitures.

Les membres d'XR belgique se sont focalisés sur le stand de Shell, déployant une banderole Shell tue, portant des masques à l'effigie de la compagnie, et distribuant des tracts illustrant le greenwashing de l'industrie automobile, en soulignant par exemple, son utilisation d'une rhétorique environnementale, alors qu'elle continue à produire, et à vendre un nombre astronomique de véhicules hautement polluants.

Des dizaines de rebelles, dont nombre d'adolescents ont mis en scène des die-in, à l'entrée et à la sortie du Salon. Une banderole XR a été déployée, et de fausses contraventions ont été glissées sur les pare-brise des véhicules exposés.

La Fédération Belge de l'Automobile et du Cycle (FEBIAC), organisatrice du Salon, a jugé les actions d'XR comme étant "anecdotiques", alors qu'elle avait au préalable, fait appel à la loi, et demandé à ce que ces actions de désobeissance civile prévues pendant le Salon soient interdites, et que les contrevenants soient jugés, et/ou sanctionnés par de fortes amendes, sous prétexte que cela engendrerait des dommages irréparables. Les avocats d'XR examinent actuellement la requête qui avait été déposée.

XR n'a jamais eu l'intention de causer des dommages, ni de bloquer l'accès aux visiteurs, mais de sensibiliser le public, et de lui faire prendre conscience qu'il est urgent de repenser notre système de transport afin qu'il soit respectueux de l'environnement, et du bien public.


En Rébellion sous la neige : Un long chemin jusqu'à Davos

21 - 24 JAN | Davos, Suisse

XR Switzerland Crédit Photo : XR Suisse.

Membres d'XR, Grévistes pour le climat, et autres activistes environnementaux ont convergé vers Davos, cette lointaine station de ski pour dire leurs quatre vérités aux grands puissants de ce monde.

Le Forum Économique mondial a lieu chaque année à Davos, et attire les grands de ce monde, hauts dirigeants, et hommes d'affaires millionaires, qui y ont toujours littéralement ignoré les problématiques environnementales, et sont aussi bel et bien les grands promoteurs d'une croissance économique illimitée, se rendant au Forum en jet privé.

Mais cette année, la conférence a pris un nouveau virage. L'accent a enfin été mis sur l'urgence écologique et climatique, et on a pu assister à des séminaires sur la viabilité environnementale, la réduction des GES, et l'instabilité financière que la crise mondiale génèrera.

Des rebelles bien déterminés ont atteint la station de ski au terme d'une longue marche de trois jours dans le froid à travers les Alpes suisses. Leur message était clair. On ne peut plus continuer comme si de rien n'était. 100 compagnies dans le monde sont responsables de 71% des émissions de CO2 émises depuis 1988. Toutes ces compagnies étaient représentées au Forum Économique Mondial.

Mais au bout de quatre jours, il s'est avéré clair qu'elles n'étaient disposées à entreprendre aucun changement significatif. Malgré les beaux discours de certains intervenants quant à l'urgence écologique et climatique, aucune concession majeure n'a été accordée en matière de réduction d'émissions, et la date butoir de 2050, si follement lointaine, n'a pas été remise en cause.

Un rebelle qui a assisté à la conférence, a déclaré à un journaliste, “quand il y a une urgence, on n'attend pas que la situation empire pendant trente ans, avant de s'occuper du problème... Il faut parvenir à la neutralité carbone d'ici 2025.”

Pour la seconde année consécutive, la jeune militante "en grève de l'école" Greta Thunberg, a prononcé un discours retentissant lors du 4ème jour de la conférence, réfutant les critiques à son encontre émises par ceux qui devraient justement bien connaître le sujet, et a fini par quitter le Forum, éprouvant une grande frustration.

Crédit Photo : XR Suisse.


Évincée du débat !

24 JAN | Davos, Suisse & Ouganda

Lors du Forum Économique Mondial de Davos, une photo de l'agence de presse Associated Press, illustrant un groupe de jeunes activistes mondialement connus, a tout simplement éte recadrée pour en faire disparaître l'image de la jeune activiste ougandaise Vanessa Nakate

Elle s'était rendue à Davos pour attirer l'attention du monde entier sur les luttes, et sérieux enjeux climatiques auxquels l'Afrique fait face, et notamment sur la situation désespérée de la forêt équatoriale congolaise, la seconde plus vaste forêt tropicale de la planète.

"L'Afrique est le continent qui émet le moins de GES, et pourtant c'est nous qui sommes le plus affectés par le bouleversement écologique et climatique. Ce n'est pas en muselant nos porte-parole que vous y changerez quoi que ce soit" ("You erasing our voices won't change anything"), a-t'elle déclaré , dans cette saisissante vidéo en réponse au fait que cette photo ait été rognée, de façon à ce qu'elle n'apparaisse pas sur l'image.

Depuis janvier 2019, Vanessa Nakate manifeste chaque semaine devant le Parlement ougandais, pour exiger du gouvernement qu'il déclare l'urgence écologique et climatique, persévérant malgré l'attitude intimidante des services de sécurité parlementaire. “En Ouganda, le simple fait de manifester en nombre peut conduire à des arrestations,” a-t-elle déclaré.

Elle s'efforce de mettre l'accent sur les injustices que génèrent le bouleversement climatique. En Ouganda, la survie de nombre de personnes dépend entièrement de l'agriculture. Les successions d'inondations et de périodes de sécheresse, dévastent les cultures, et font grimper les prix des denrées alimentaires. Les privilégies, qui sont les plus gros émetteurs de GES, peuvent encore survivre malgré ces fluctuations. Mais, “dans mon pays, un manque de pluie, signifie littéralement famine et mort pour les plus deshérités.

Depuis octobre 2019, Vanessa fait grève pour dénoncer la dévastation de la forêt tropicale congolaise. Depuis 2001, environ 6% de la forêt équatoriale a disparu, ce qui représente approximativement la superficie de l'Angleterre. Les principales causes en sont : l'exploitation forestière industrielle, l'extraction minière, l'expansion urbaniste, et l'agriculture intensive. Le commerce du charbon de bois en est une aussi. La plupart des populations locales en dépendent pour cuisiner, ce qui met en évidence l'importance d'une transition qui soit équitable en matière de justice écologique et sociale.

L'élan que Vanessa Nakate a initié en commenceant par manifester seule, a pris une véritable ampleur. Elle a depuis fondé Youth for Future Africa et le Rise Up Movement. Elle a réussi à mobiliser beaucoup de monde à l'international autour de la campagne de sauvegarde de la forêt tropicale congolaise.

Suivre Vanessa Nakate sur Twitter et Instagram.

XR Ouganda s'est aussi ouvertement déclaré en rébellion contre le bouleversement écologique et climatique en cours. Après des mois et des mois de pluies diluviennes, de nombreuses personnes ont perdu la vie, et d'autres leurs maisons lors des graves inondations dans le canton de Bundibugyo. XR Ouganda porte le deuil en solidarité avec Bundibugyo, et mène une campagne pour lever des fonds au profit des victimes, et de leurs familles.


L'Espagne déclare timidement l'urgence climatique

21 JAN | Espagne

Le gouvernement espagnol a déclaré l'urgence climatique, et ainsi fait le premier petit geste du pays en matière de mesures à prendre pour enrayer le bouleversement climatique et écologique. La coalition de gauche a annoncé qu'elle légifèrerait dans les 100 jours suivant son entrée en fonction, et s'attellerait à la transition du pays vers les énergies renouvelables.

La ministre de l'environnement, Teresa Ribera a déclaré que l'Espagne avait été inspirée par l'initiative prise en France, et qu'elle mettrait aussi en place une consultation citoyenne pour appréhender les problématiques environnementales.

Cette déclaration d'urgence climatique a été prononcée le 21 janvier, alors que la tempête Gloria faisait rage dans l'est de l'Espagne, provoquant la mort d'au moins 13 personnes, inondant des centaines d'hectares de cultures, et incitant le gouvernement à réunir un comité en toute urgence pour gérer les conséquences de la tempête. Ponts effondrés, lignes ferroviaires endommagées, des plages entières balayées, des centaines de poissons s'échouant sur le rivage, et des murs d'écume de mer envahissant littéralement des rues entières à hauteur de la ceinture.

Les scientifiques estiment que si les objectifs ne sont pas atteints, le sud de l'Espagne serait réduit à un désert d'ici la fin du siècle.

Ce à quoi Extinction Rebellion Espagne a répondu : 'C'est bien, mais cela ne suffit pas. On continue.'

Les rebelles se concentrent sur le mise en place d'une assemblée nationale citoyenne : 'L' assemblée citoyenne prouve que les gens peuvent agir directement, en prenant part aux prises de décisions au niveau national, et le schéma institutionnel mis en place par le gouvernement espagnol garantit cette participation. Nous veillerons à ce que cette assemblée soit bel et bien mise en œuvre.'

L'Espagne, tout comme l'Union Européenne, peut donc dorénavant se targuer de faire partie des 10 pays au monde, qui ont déclaré l'urgence climatique. Jusqu'à aujourd'hui, ces déclarations d'urgence climatique ont aussi été proclamées par l'Argentine, l'Autriche, le Bengladesh, le Canada, la France, l'Irlande, Malte, le Portugal, et le Royaume-Uni.

En 2019, l'année la plus chaude jamais enregistrée, les déclarations d'urgence écologique et climatique, proclamées par des milliers de villes à travers le monde, ont fait figure de sonnette d'alarme. Autour de 800 millions de personnes vivent dorénavant dans des endroits où cette urgence a été déclarée, ce qui équivaut à une personne sur dix sur la planète.


XR Norvège fait pression pour que la vérité soit dite

12 JAN | Norvège

En Norvège, il s'avère que la température moyenne de ce mois de janvier, était de 7°C supérieure à la normale. Il n'y a pas de neige , et un groupe de rebelles chaussés de skis l'a bien mis en évidence, en évoluant sur l'asphalte devant le siège du principal organe de presse, la NRK : Norwegian Broadcasting Corporation.

La Norvège s'est considérablement enrichie grâce à l'exportation du pétrole (elle exporte un tiers du pétrole européen), et du gaz (3ème exportateur de gaz au niveau mondial), et c'est aussi un des plus gros producteurs mondiaux d'engrais chimiques. Le gouvernement compte continuer à extraire jusqu'à 2070 au moins, certains ministres de l'énergie ayant même déclaré "nous extraierons tout le pétrole et le gaz que nous pourrons trouver". Bien que perçu comme un pays écolo, la Norvège est le 7ème plus gros émetteur de GES au monde si l'on inclut les émissions "exportées".

Les rebelles ont aussi ciblé l'un des plus importants conglomérats médiatiques du pays, le Groupe Schibsted, qui possède des journaux, des sites d'information en ligne, et autres médias, et qui soutiennent l'industrie pétrolière et gazéifère du pays, en faisant par exemple la promotion, et diffusant des reportages en faveur d'Equinor, le plus gros exportateur de pétrole, qui compte des succursales dans 26 pays.

Des rebelles sous le logo revisité, devant le siège de Schibsted.

Stein, d'XR Norvège a déclaré : Nous avons exigé qu'ils arrêtent de travailler pour Equinor, et que les militants écologistes bénéficient d'un espace d'expression pour contrer cette propagande. (…) L'action a suscité beaucoup d'attention, et dès le vendredi, le Groupe Schibsted annonçait que La campagne de promotion d'Equinor prenait fin, et qu'il serait dorénavant plus facile de discerner les publi-reportages, du contenu éditorial des journaux !”

Cette action est une belle réussite, mettant en évidence cette pratique médiatique qui consiste à transmettre une image positive de l'industrie des énergies fossiles, et à relayer des prises de position climato-sceptiques.


Annonces


Équipe de Traduction Internationale

Saluons le fantastique travail de l'équipe de traduction internationale !

La nouvelle équipe de traduction internationale d'XR est en plein essor ! Elle fait partie du Groupe de Travail I & I (Information et Infrastructure), et fonctionne avec une cinquantaine de traducteurs bénévoles, qui travaillent dans une dizaine de langues. Elle reste à la recherche de nouvelles recrues, travaillant dans de nouvelles langues, et en particulier, celles parlées en Asie et dans l'hémisphère sud !

Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe de traduction internationale, merci d'adresser un email à translations@organise.earth.


Action au Royaume-Uni : 'Nous sommes les canaris morts !'

Au mois de février au Royaume-Uni, des rebelles vont se rassembler Tous les mercredi pour faire pression sur les pouvoirs en place, et s'opposer à l'extension d'une mine à ciel ouvert dans le comté de Durham, dans le nord de l'Angleterre.

Le charbon nous tue, détruit nos communautés, nos écosystèmes, et l'air que nous respirons.

Vous pouvez consulter leur page Facebook, rejoindre leur groupe Telegram ou Crowd Funder pour plus d'infos.


Questions-Réponses sur les impacts irradiants de l'industrie pétrolière et gazéifère :

L'extraction du pétrole et du gaz génère annuellement près de quatre milliards de litres de déchets toxiques !

Le 30 janvier à 18h GMT, XR UK organise un appel en ligne ouvert à tout membre d'XR, et auquel participera l'auteur Justin Nobel pour aborder le sujet des niveaux de toxicité des déchets produits par l'industrie gazéifère et pétrolière.


XR Podcast

Envoyez-nous les enregistrements audio de vos actions menées dans le monde entier !

XR Podcast organise un évènement diffusé en live dans le cadre de la campagne de conférences et de séminaires 'Décarbonisons ! Décolonisons XR !' depuis le Festival VAULT à Londres, le 1er mars.

Nous cherchons à créer un paysage sonore composé d'enregistrements audio recueillis lors d'actions menées à travers le monde, pour mettre en évidence, et appréhender la dimension internationale d'XR.

Merci de nous envoyer vos enregistrements, en précisant bien où et quand ils ont été collectés, à xr-podcast@protonmail.com d'ici le 10 février.


Page d'Histoire


La couche d'ozone : Une victoire environnementale oubliée de tous

Imaginez un peu qu'il y ait des particules chimiques, une terrible catastrophe environnementale qui menacerait la vie sur terre. Les complexes industriels qui émettraient ces particules mèneraient de vastes campagnes de désinformation pour continuer leur business. Pourtant, les gouvernements du monde entier finiraient par unir leurs forces pour bannir la production de ces produits chimiques, et la planète serait guérie, miraculeusement.

Ceci n'est pas un conte de fées abordant la thématique du chaos climatique. C'est l'histoire vraie d'une grave menace environnementale qui occupait tous les esprits dans les années 80, mais que l'opinion publique a maintenant complètement oubliée. C'est l'histoire qui raconte comment on a remporté cette victoire, et protégé la planète, en enrayant la dégradation de la couche d'ozone.

Pour lire l'article en entier en anglais c'est par ici.

Ce texte vous est proposé par les Rebel Writers (les auteurs rebelles). Qui que vous soyez, où que vous soyez, vous pouvez nous rejoindre ici, ou bien lire notre guide pour de plus amples informations.


XR Brèves du monde

Des dizaines de millions de personnes formant une chaine humaine dans l'État du Bihar, en Inde

La première conférence HFX 'En quoi sommes-nous aussi menacés d'extinction ?' a été donnée en Chine

'Un an au sein d'XR' : Le témoignage d'un ou d'une rebelle de XR UK


Figures d'XR

'Nous avons passé deux semaines dans les rues en Octobre pour interpeller le gouvernement, mais là nous nous adressons aux grands groupes industriels et corporatistes, surtout à des compagnies comme BlackRock qui a une responsabilité majeure de par ses investissements.

Alors que nous sommes menacés par l'effondrement écologique et sociétal, des groupes comme BlackRock continuent à financer des compagnies comme JBS et Cargill – toutes deux faisant partie des plus gros producteurs de viande au niveau mondial - en investissant des sommes astronomiques, tout en ayant parfaitement conscience que ces compagnies sont très largement responsables de la déforestation en Amazonie.

Animal Rebellion est un peu comme la sœur d'adoption d'XR, nous partageons les mêmes principes et valeurs, ainsi que les mêmes objectifs. Nous exigeons du gouvernement qu'il relaie la vérité, mais nous exigeons aussi la vérité sur la part de responsabilité de l'élevage industriel intensif en matière de bouleversement écologique et climatique. Nous considérons que la seconde revendication d'XR ne peut aboutir sans mettre un terme à l'élevage intensif et à la pêche industrielle.

Depuis que j'ai rejoint XR et Animal Rebellion, j'ai trouvé au sein de ces mouvements comme un fort sentiment d'acceptance, de pouvoir de changer les choses. J'ai aussi l'impression d'éprouver plus de compassion envers l'humanité, et me suis ouverte sur le reste du monde, ne me cantonnant plus qu'à mon entourage, mon environnement. Je perçois maintenant cette inter-connectivité entre le monde humain, le monde animal, les écosystèmes.

Dora, Ingénieure en informatique. Londres/Hongrie

Nous recevons de superbes histoires, et aimerions aussi connaître la vôtre. Pour en lire d'autres – ou pour nous transmettre la vôtre – rejoignez notre groupe Facebook.



Merci

Qui que vous soyez, d'où vous soyez... Extinction Rebellion a besoin de vous !

Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître.

Nous n'avons plus beaucoup de temps, rejoignez-nous dans cette lutte pour enrayer l'urgence planétaire :

trouvez votre groupe

Si vous préférez nous soutenir autrement, vous pouvez aussi envisager de faire un don.

Faire un don pour soutenir la Rébellion