Le Quotidien Rebelle 1

Le soleil se lève sur une nouvelle vague de rébellion

Tuesday, October 08, 2019 by Extinction Rebellion

Le 8 octobre 2019, par Extinction Rebellion

La rébellion internationale est là. Et elle est plus grande et plus belle qu’on osait l’imaginer. Voilà, c’est à ça que ça ressemble, la désobéissance civile de masse.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Elle est en train de se produire. Elle ne peut pas être dédaignée. Elle ne fait que se renforcer.

C’est une rébellion.

Nous voici de retour sur les routes — avec plus de joie, de peur, d’amour et de courage que jamais. Nous bloquons les villes — pas parce que ça nous amuse (même si ça peut être le cas), mais parce que c’est la dernière option qui nous reste pour arrêter net ce système toxique. Notre monde se meurt ; pour le sauver, nous aurons besoin que chacun.e — où que vous soyez et qui que vous soyez — apporte sa contribution.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Et même si nous sommes encore assez loin de la nécessaire prise de conscience partagée et mondiale, nous nous en rapprochons invariablement.

Cette Rébellion Internationale qui a commencé lundi est si vaste qu’il est presque impossible de l’appréhender dans sa globalité. Des milliers de gens inondent 60 villes à travers la planète, parmi lesquels plus de 700 courageux.ses rebelles qui se sont fait arrêter en faisant valoir leur droit à la vie, et ce n’est que le début.

Il ne s’agit pas seulement du nombre. À chaque saison qui passe, nous devenons plus organisé.es, plus uni.es, plus créatif.ves, plus courageux.ses.

Considérez seulement les 11 sites hauts en couleur occupés à travers le centre de Londres, le chœur des rebelles d’Amsterdam, le sang versé sur la statue du taureau de Wall Street à New York, l’ambition de nos accrocheur.ses de banderoles, la Brigade Rouge débarquant à Tel Aviv et Istanbul, l’art protestataire sous-marin à Mexico, les bateaux de toutes formes et toutes tailles que nous faisons tout pour tenter de maintenir à flot.

Nous sommes un mouvement qui ne ressemble à aucun autre.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Nous, l’équipe en charge de cette lettre d’information, nous ferons tout pour suivre et mettre en valeur l’éclat irréel de notre jeune mouvement. Nous ne pouvons que nous excuser par avance de ne pas saisir tous les aspects de ce processus formidable et profondément complexe qu’est notre rébellion.

Nous espérons qu’à quelque endroit que cette lettre vous parvienne — que vous soyez sur une route, collé.e à la superglue, en train de camper sous la pluie, absorbé.e par les tableurs et la planification, ou chez vous à boire votre café — vous serez touché.e par ce qui se passe en ce moment partout dans le monde. Nous espérons que vous comprenez que cela vous est destiné, à vous et à chaque être humain en vie ou à naître.

Vous n’êtes pas seul.e dans ce joli bazar. Et il n’est pas trop tard pour nous rejoindre.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Si vous voulez participer, merci de lire notre guide pour en savoir plus sur XR.

Pour vous rapprocher de rebelles à proximité de chez vous, prenez contact avec votre groupe local XR. S’il n’y a pas de groupe actif dans votre coin, il ne vous reste plus qu’à en lancer un !

Si vous désirez consulter les éditions précédentes, c’est par ici.

Au moment où nous entrons dans cette phase cruciale de l’histoire humaine, notre Rébellion aura besoin d’argent pour s’assurer que notre message soit entendu. Tout ce que vous êtes en mesure de donner sera bienvenu.

Soutenez la Rébellion

Faits marquants dans le monde

Blocages à Londres Westminster

7 OCT | Londres, Royaume-Uni

{:.img-fluid style="width:750px;"}

« Comment nous avons grandi... » — La Brigade Rebelle Rouge, Londres

Plus de 275 rebelles ont été arrêté.es au terme d’une journée mémorable qui marque le début de la Rébellion d’Octobre d’XR à Londres. Tôt ce lundi matin, des rebelles venu.es de tout le pays se sont mobilisé.es et ont réussi à prendre 11 sites principaux autour de Westminster dans le centre de Londres, dont deux ponts clés.

Des rebelles sont entré.es au volant d’un corbillard dans le site « Burning Earth » (« Terre En Feu ») sur Trafalgar Square, l’ont stationné, verrouillé et se sont attaché.es au véhicule avec de la colle. Le « croque-mort » dans le siège du conducteur s’est cadenassé le cou au volant.

Une prise de vue diffusée sur ITV News montre des agents de police tentant désespérément d’empêcher d’autres rebelles de se coller en dessous du véhicule, ainsi qu’un moment profondément émouvant où un père cadenassé sur la partie inférieure du corbillard révèle pourquoi il prend cette mesure drastique. À l’arrière du corbillard, des rebelles avaient chargé un cercueil sur lequel était peints les mots « NOTRE FUTUR ».

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Pendant ce temps, a été placée sur la route une tour d’échafaudage, que des rebelles ont escaladée et sur laquelle iels se sont collé.es. Iels l’ont tenue pendant la plus grande partie de la journée, avant d’en être évacué.es, porté.es dans des sacs oranges par des policiers équipés de matériel d’escalade. Les dernières vidéos montrent des rebelles continuer à tenir bon, en particulier celles et ceux qui s’étaient attaché.es autour et à l’intérieur du corbillard.

Dans un enthousiasmant concours de circonstances, un mariage entre rebelles s’est tenu au milieu du pont de Westminster bloqué (une première pour le pont, pour autant que nous sachions !) sous les encouragements des XR et au son d’un groupe de cuivres plein de fougue. Il y avait vraiment de l’amour dans l’air.

Également sur le pont, l’on a pu voir des amateurs de yoga, un ceilidh [bal populaire traditionnel] avec des cornemuses, et, à flot sous le pont, un bateau XR en route vers le Parlement. XR a rempli la route à la sortie de Downing Street, a bloqué le pont de Westminster non loin, cela étant prolongé par un flot de tentes et de campeur.ses jusqu’au pont de Lambeth.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

En dépit des efforts des rebelles protestant pacifiquement à Londres aujourd’hui, des confiscations par la police, planifiées à l’avance et opiniâtres, ont laissé les points de blocage sans suffisamment d’infrastructures et de commodités. Cependant, les agents n’ont pas réussi à confisquer l’esprit de rébellion, qui persiste avec un amour et une détermination féroces.

La Rébellion est en vie, et se porte bien. Rejoignez-nous à Londres !

Pour un point d’actualité plus complet avec des nouvelles de l’ensemble des sites, cliquez ici :

Davantage de nouvelles des sites londoniens !

Rebelles de Londres, consultez nos Besoins pour la Rébellion pour savoir comment vous pouvez aider en pratique les rebelles sur le terrain actuellement. La priorité ce sont des meubles pour les points de blocage, et de l’eau chaude et de la nourriture vegan prête à consommer pour les campeur.ses !

Paris — « Occupation pour la suite du monde » Le bateau d’avril traverse la Manche

7 OCT | À partir de 15:00 | Place du Châtelet, Paris, France

{:.img-fluid style="width:750px;"}

XR France a réussi à bloquer et occuper l’intersection la plus centrale et la plus animée de Paris près de la cathédrale de Notre-Dame. Les rebelles, conscients de l’aspect sensible du site, ont gardé le secret sur le lieu jusqu’à la dernière minute et se sont attachés à des bacs à fleurs de sorte à compliquer les efforts des policiers pour les évacuer.

Les rebelles ayant gardé le souvenir du bateau Berta Cáceres, désormais symbolique, qui trôna sur Oxford Circus au cours de la dernière rébellion internationale peuvent être rassuré.es — son frère bleu a traversé la Manche en ce mois d’octobre et jeté l’ancre dans les eaux parisiennes.

Puisque nous sommes « toustes dans le même bateau », les DJ et les danseur.ses qui s’y trouvent invitent les passant.es à rejoindre cette occupation festive dans toute sa créativité, et gardent les troupes en forme pour que la rébellion tienne dans la durée.

Le camp du climat, Berlin

7 OCT | Berlin, Allemagne

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Notre soulèvement commence. Depuis le petit matin, un millier de rebelles bloquent le rond-point de la « Grande Étoile » qui circonscrit la Siegessäule de Berlin, ainsi qu’une intersection clé à Potsdamer Platz. Au lever du soleil, les rebelles pacifiques ont dansé et chanté.

Notre bateau, l’Arche Rebella, a été reconstitué une fois de plus à un nouvel endroit. La « capitaine » Carola Rackete a énoncé cette vérité simple : « La situation est plus que grave : les écosystèmes et les espèces sont menacées par la catastrophe climatique et les actions des êtres humains. La planète et ses ressources naturelles sont à la base de notre vie — si ce n’est pas équilibré, les conséquences seront catastrophiques pour la planète et pour toute l’humanité. »

{:.img-fluid style="width:750px;"}

La rébellion à Berlin prend son envol !

3000 rebelles ont tenu Potsdamer Platz — avec l’aide de nombreuses plantes en pot et d’une Brigade Rebelle Rouge — et le site était en effervescence. Les rebelles ont continué à tenir la place pendant plus longtemps que prévu, certain.es d’entre elles et eux s’enchaînant les un.es aux autres.

Même quand la police a menacé de recourir à la force physique s’iels ne réussissaient pas à lever le blocage, notre bonne humeur n’en a pas été abattue ! Nous dansions, chantions et envoyions un signal clair sur la crise climatique.

Ce n’est pas avant le début de la soirée que la police a pu commencer à lentement évacuer les rebelles. Deux mille rebelles sont resté.es et la bonne humeur a continué avec le partage d’un repas, même quand la police a commencé à confisquer nos équipements.

Madrid — Dia Uno

7 OCT | Madrid, Espagne

Les rebelles de Madrid ont eu une première journée de Rébellion trépidante ! 300 rebelles se sont placé.es autour d’un bateau rose pour bloquer un pont et ont été accueillis par une réaction effrayante de la part de la police, notamment des torsions de bras, des pouces enfoncés dans les yeux des rebelles et des prises à la gorge. 10 rebelles ont été hospitalisé.es et beaucoup d’autres ont été victimes de blessures légères. Il y a eu 43 arrestations ce jour-là à Madrid.

Mais leur entrain n’a pas été brisé. Les rebelles ont continué à occasionner davantage de perturbations en dressant le camp devant le Ministère de la Transition Écologique d’Espagne. Des rebelles vêtus de rouge, bleu et marron — représentant les feux de forêt, la montée des océans et la désertification — en ont traqué d’autres déguisés en animaux, dans une représentation impressionnante sur le sujet de l’extinction de masse.

Vous pouvez retrouver toute l’histoire ici.

Amsterdam

7 OCT | Amsterdam, Pays-Bas

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Amsterdam s’est rebellée contre une interdiction imposée par le maire et la police en portant une action directe nonviolente au cœur de la ville. En début de matinée, des rebelles enthousiastes se sont rassemblé.es pour bloquer les voies devant les musées renommés de la ville.

En plus des beaux tableaux de Vermeer et Van Gogh, les touristes ont pu admirer une scène contemporaine figurant de braves protecteur.rice.s de la Terre se battant pour leur démocratie et leur liberté d’expression. La troupe a ensuite poursuivi sa tournée autour de la Heineken Experience de sorte à s’assurer qu’aucun touriste là-bas ne passe à côté.

Dans une réaction mal calculée, la police a bouclé le premier site, jouant le jeu de nos rebelles qui ont mis en scène un die-in improvisé sur le Dam.

La manifestation s’est soldée par plus de 100 arrestations, au cours desquelles les rebelles ont répondu aux agressions de la police en entonnant en chœur « Nous sommes pacifiques, et vous ? »

C’est dans quatre grand bus de la ville qu’ont été emmenées les personnes arrêtées. Des cris de résistance pacifique et des mélodies en provenance des bus ont retenti largement à travers les rues étroites de la ville et sur les canaux.

Les premiers signalements de sortie de garde à vue de rebelles tout sourire, sont déjà arrivés ! Après une bonne nuit de sommeil dans le village rebelle nouvellement établi devant le Rijksmuseum, les rebelles hollandais vont remettre ça demain avec un rassemblement au Vondelpark.

LE TAUREAU DE WALL STREET

7 OCT | New York, États-Unis

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Environ 90 rebelles new-yorkais.es ont été arrêté.es hier après avoir lancé une vague d’actions dans le fameux quartier d’affaires de la ville. Les manifestant.es ont versé du faux sang sur l’emblématique statue de taureau de Wall Street, ont mené un die-in très sanglant à l’extérieur de la bourse de New York, et ont ensuite bloqué une voie à proximité.

Au die-in a pris part l’impressionnante Brigade Rouge. Il comportait un groupe de musique funéraire de la Nouvelle-Orléans qui a fait danser dans les rues les centaines de rebelles endeuillé.es. Des pierres tombales mentionnant les ouragans et les incendies aggravés par la crise climatique ont été érigées, à côté d’un cercueil sur le flanc duquel étaient écrits les mots « NOTRE FUTUR ». Une fois que tout le monde s’est bien amusé, les équipes de nettoyage des rebelles sont entrées en piste pour éponger le faux sang.

La police a délimité un périmètre et a procédé à des vagues d’arrestation. Malgré le nombre d’arrestations élevé, la base de la rébellion, baignée de soleil, située près du parc de Washington Square, était en effervescence. Des actions vont se poursuivre à cet endroit dans les prochains jours, et devraient s'étendre à Chicago et Washington DC plus tard dans la semaine.

Pour davantage de détails sur ce que préparent les rebelles de New-York, allez voir leurs propres points d’actualités journaliers.

UN NOUVEAU CHAPITRE POUR XR CANADA

7 OCT | Toronto, Canada

{:.img-fluid style="width:750px;"}

XR Toronto s’est rassemblé aux Jardins de Playter à l’est de la ville pour une journée de Rébellion d’Octobre. Après un briefing matinal, les manifestant.es se sont dirigé.es sur le viaduc de Bloor avec des banderoles, des panneaux et des mégaphones, rejoint.es par d’autres groupes et allié.es en renfort.

Là, iels ont coupé à la circulation de l’heure de pointe, les accès vers le pont et l’avenue Danforth non loin, permettant à cet espace d’accueillir une multitude d’activités. En plus de discours et de représentations d’activistes, le groupe a pris part à des séances de chant, de yoga et de méditation tandis que d’autres manifestant.es écrivaient à la craie des messages de fond sur le béton.

L’action était surplombée par les banderoles et des messages d’Extinction Rebellion, tirés d’une paroi du Viaduc à l’autre, et par le logo emblématique de l’organisation en forme de sablier, accroché à une hauteur impressionnante.

Comme la matinée s’étirait, la police a proclamé une injonction de dispersion, malgré cela plusieurs rebelles sont resté.es. Les membres de ce groupe se sont tenu.es assis.es ou debout devant de grandes lettres capitales rouges et jaunes formant les mots « ACT NOW » (« agir maintenant »), tandis que le reste des manifestant.es s’était massé de part et d’autre de l’avenue Danforth en chantant des chansons de paix et d’espoir. Les personnes arrêtées — toutes nonviolentes — ont finalement été embarquées dans des véhicules de police et emmenées ; le groupe résiduel est retourné aux Jardins de Playter pour des activités de camaraderie et de régénération.

L’action à Toronto sur le Viaduc a atteint une large audience de cœurs réceptifs. Il y a encore du pain sur la planche, mais un nouveau fleuve a sans aucun doute été franchi. Avec des actions depuis Halifax jusqu’à Victoria, ce jour a marqué le début d’un nouveau chapitre dans la lutte d’XR pour la justice climatique au Canada.

LES REBELLES AUSTRALIEN.NES METTENT UNE CHAUDE AMBIANCE

7 OCT | Melbourne, Australie

{:.img-fluid style="width:750px;"}

La journée a commencé par une cérémonie sacrée sur les marches du Parlement, au cours de laquelle des rebelles encore à moitié endormi.es se sont vu.es remettre des feuilles d’eucalyptus et recevoir la bienvenue à travers une purification par la fumée, avant de revenir vers le camp central des Jardins de Carlton.

Dans les Jardins se tenaient des animations pour les familles, des prises de parole, des sessions de formation et un chœur. Une longue Déclaration de Rébellion a été rédigée contre l’inaction criminelle des gouvernements du monde au sujet de l’urgence climatique et écologique.

Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées à 16 h pour défiler à travers le CBD (« Central Business District », « quartier central des affaires »), qui a été perturbé avec succès entre 16 h et 19 h par une action haute en couleur, pleine d’énergie, pacifique et respectueuse. Certain.es portaient un cercueil en verre, semblable à un aquarium, rempli de plantes aquatiques et de rochers, destiné à illustrer la préoccupation quant à l’impact du changement climatique sur les océans.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Le plan était de défiler à travers la ville en formant des essaims sur des intersections clés, pour donner un avant-goût des actions qui vont suivre durant tout le reste de la semaine. La police a marqué une présence appuyée, notamment la police montée. Au moins 10 rebelles ont été arrêté.es, sacrifiant leur liberté pour attirer l’attention sur l’urgence climatique et la nécessité d’agir.

Extinction Rebellion Victoria reconnaît le fait que le camp à Carlton et la Rébellion de Printemps se tiennent sur la terre volée aux peuples Boon Wurrung et Woiwurrung (Wurundjeri) de la nation Kulin, dont la souveraineté n’a jamais été cédée.

XR déchaîné

Apprenez-en plus sur les actions belles et courageuses réalisées par la Rébellion Internationale dans la section XR Déchaîné. Il y a tant de choses à dire.

Il est stimulant de voir qu’XR India et Sri Lanka ont mené leurs toutes premières actions XR le 6 — les rebelles ont agi avec une bravoure et un courage incroyables — même en pleines menaces d’interactions avec la police. Pendant ce temps, en Nouvelle-Zélande, des rebelles ont bloqué une rue principale devant le Ministère des Affaires, du Développement et de l’Emploi avec l’emblématique bateau rose.

En Amérique Latine, des rebelles se sont présenté.es au Chili, en Colombie et au Mexique pour en appeler à une action immédiate de la part de leur gouvernement. Les rebelles brésilien.nes ont organisé un die-in sur la plage de Copacabana, et XR Argentine a mené trois différentes actions de rébellion à Buenos Aires.

L’Europe s’est vraiment surpassée cette fois, avec des actions créatives partout, notamment à Athènes, Vienne, Istanbul et Moldova (pour n’en citer que quelques-unes).

Tout autour de la planète, des rebelles sont descendu.es dans la rue avec amour et rage pour demander à leur gouvernement et leurs politiciens d’agir maintenant (#ActNow) pour atténuer la crise climatique et écologique. La Rébellion Internationale va se poursuivre avec des événements encore plus éclatants dans les semaines qui viennent.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Du sang coule sur des rebelles italien.nes devant le palais de Montecitorio, à Rome.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Chacun.e y met du sien pour bloquer cette intersection à Wellington, en Nouvelle-Zélande. 45 personnes ont été arrêtées le premier jour.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Des rebelles à Los Cabos, au Mexique, interprètent une époustouflante scène sous-marine sur le thème du mode de vie moderne, intitulée « La vanité, la distraction, l’aveuglement »

{:.img-fluid style="width:750px;"}

À Vienne, des rebelles se sont présenté.es par centaines pour perturber pacifiquement la ville. 70 rebelles ont été arrêté.es.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Des rebelles argentin.es ont fièrement déployé une banderole en haut de cette jolie tour à Retiro, dans Buenos Aires

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Des rebelles sri-lankais.es bravant les pluies torrentielles pour engager leur toute première action XR

Annonces

Se rebeller à distance

Nous savons que nombreux.ses sont celles et ceux parmi nos lecteur.rices qui ne sont pas en mesure de participer directement à l’une de nos grosses actions, mais qui sont néanmoins vraiment désireux.ses de s’impliquer. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a plein d’autres manières d’apporter une contribution tout à fait appréciable, où que vous vous trouviez.

Se porter volontaire pour un rôle support au sein d’XRon peut en faire beaucoup à distance, donc vous pouvez toujours endosser un rôle actif même si vous vivez loin des endroits centraux et sites de manifestation principaux. Par exemple, cette lettre d’information est montée par des gens du monde entier — si vous pensez pouvoir aider l’équipe de la lettre d’information, nous vous prions de bien vouloir remplir ce formulaire.

Susciter la prise de conscience autour de vous — nous avons besoin que les gens comprennent pourquoi nous agissons et pourquoi il faudrait qu’ils nous rejoignent ou nous soutiennent. La manière la plus simple de le faire est tout simplement d’en discuter avec votre famille, vos amis, vos voisins et vos collègues. Vous pourriez aussi distribuer des tracts et parler aux gens de votre voisinage, organiser une conférence « Heading for Extinction », ou même constituer votre groupe local !

Faire un don — vous pouvez donner de l’argent pour soutenir nos activités sur ce site. Vous pouvez aussi apporter votre contribution aux différents groupes de bien des manières, comme aider aux impressions ou procurer un espace de réunion. Dans certains endroits, les stocks et les équipements se font confisquer dans le but de mettre nos activités à l’arrêt — en fournissant du matériel de remplacement vous pouvez leur permettre de continuer.

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Brèves du monde XR

Figures d'XR

{:.img-fluid style="width:750px;"}

Londres

Salut, je m’appelle Nathaniel. J’aurai un an pendant la Rébellion. Ma maman lève des fonds pour XR et mon papa enseigne la justice sociale à l’Université. Ma grande sœur fait la grève des jeunes pour le climat, bien qu’elle soit un peu trop jeune pour comprendre l’urgence de la situation, sans parler des aspects politiques derrière. Je suis bien trop petit pour en comprendre quoi que ce soit, mais j’aime le livret rose de Maman avec le drôle de signe sur la quatrième de couverture.

Je ne comprends rien de tout cela parce que je suis un bébé. Vous, si. Je ne peux pas agir, parce que je ne sais même pas encore marcher. Vous, si. Je ne peux pas m’exprimer pour un monde meilleur, car je ne connais qu’un seul mot. Vous, si.

Pourquoi ne le faites-vous pas ?

Pour mon premier anniversaire, je veux du CHANGEMENT.

#EverybodyNow @extinctionrebellion

Pour lire davantage d’histoires humaines — ou pour écrire la vôtre — rejoignez notre groupe Facebook.

{:.img-fluid style="width:750px;"}


Merci

Merci d’avoir lu cette lettre d’information. Cette Rébellion est magnifique jusqu’à présent — et il s’agit juste du premier jour !

Continuez ainsi, ne vous arrêtez surtout pas sur votre lancée !

Si vous avez des questions ou des demandes, nous vous prions de nous contacter à l’adresse suivante : xr-newsletter@protonmail.com.

Soutenez la Rébellion


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info