NEWSLETTER XTRA #51

Friday, May 14, 2021 by Extinction Rebellion

Bienvenue dans cette Newsletter Xtra (anciennement appelée"Unchained"), un espace dédié à toutes les fantastiques actions de rebelles que nous n'avons pas pu intégrer dans la newsletter mensuelle. Ce mois-ci, la Newsletter Xtra vous propose les plus belles images et récits d'actions menées en France, Afrique du sud, Écosse, États-Unis, Indonésie, Australie, et plus encore.

4 MAI | Paris, France. 11 rebelles se sont enchaînées sur des grilles de l'assemblée nationale pendant qu'était votée la loi Climat, initialement issue de la Convention Citoyenne pour le Climat instituée en 2019 par le président français, qui déclarait alors que les propositions de la CCC appliquées "sans filtre".

Mais sur les 149 propositions faites par les 150 citoyennes et citoyens tirés au sort, 90 % ont été abandonnées, et les autres vidées de toute substance. La loi a tout de même été adoptée par 332 voix contre 77 et 145 abstentions. XR France a déclaré : "Cette loi est dénuée d'ambition. Elle n'est pas suffisante. Ce n'est pas une loi sur le climat. Le gouvernement illustre une fois de plus son incapacité à prendre les mesures nécessaires face au défi majeur de notre siècle."

22 AVRIL | San Francisco, États-Unis Des rebelles dans plusieurs villes des États-Unis demandent à ce que leur président déclare l'urgence écologique et climatique .

22 AVRIL | Washington DC, États-Unis. Des rebelles livrent de la bouse de vache à la Maison Blanche, estimant que le seul vrai plan climatique, c'est la neutralité carbone d'ici 2025.

27 AVRIL | Waterdal, Afrique du Sud. Des militants ont célébré la Semaine de la Terre en marchant pour exprimer leur inquiétude concernant les nombreuses carrières de la région abandonnées depuis plus de 15 ans.

5 MAI | Heidelberg, Allemagne. Des rebelles ont bloqué le site de Heidelberg Cement, le deuxième plus grand émetteur de CO₂ en Allemagne. L'industrie du ciment émet 8% des émissions mondiales de CO₂, soit deux fois plus que tout le continent africain !

23 AVRIL | Aalborg, Danemark. “You are cementing climate collapse”, le slogan des 30 rebelles qui ont bloqué l'entrée principale d'Aalborg Portland, le plus grand émetteur de CO₂ du Danemark. Le cimentier a passé un accord spécial avec le gouvernement danois, de façon à ne réduire ses émissions que de 30 % d'ici 2030 - plutôt que de 70 % comme tout le monde.

7 AVRIL | Rotterdam, Pays-Bas. Animal Rebellion Pays-Bas et XR Rotterdam ont occupé FrieslandCampina. La multinationale laitière géante refuse toujours de reconnaître l'impact néfaste des produits laitiers sur notre planète. La pancarte : "Optez pour des légumes".

30 APR | Faslane, Écosse. Trois femmes de XR Scotland se sont attachées à de gros pots de fleurs et ont bloqué la porte nord de la base de sous-marins nucléaires de Faslane pour exiger un "avenir vert et sûr" exempt de la menace des armes nucléaires, et de la destruction de l'environnement dans le cadre de la campagne internationale Peace Lotus.

15 APR | Narrabri, Australie Des rebelles se sont rassemblés dans les les bureaux de Santos Ltd, le deuxième plus grand producteur indépendant de pétrole et de gaz du pays, pour déclaration leur solidarité avec Linda Whitten du peuple autochtone Gomeroi, qui lutte contre le projet gazier de Santos à Narrabri, qui profanerait et détruirait leurs terres sacrées.

16 APR | République tchèque. Dans tout le pays, des groupes locaux ont dénoncé les banques compromises (en particulier Ceska Sporitelna et Raiffeisenbank) qui financent la crise climatique en prêtant aux plus gros pollueurs. Ces actions s'inscrivaient dans le cadre de la vague mondiale de la campagne Money Rebellion.

3 MAI | Jakarta, Indonésie. Les rebelles "félicitent" la banque Standard Chartered pour avoir financé la mine de charbon charbon indonésienne Adaro Energy. À Tabalong, sur l'île de Bornéo, Adaro exploite la plus grande mine de charbon de l'hémisphère sud (110 000 tonnes de charbon par jour).

27 AVRIL | Tel Aviv, Israël. Des rebelles sont entrés dans les bureaux de la société d'investissement Menora Mivtachim avec de faux réservoirs de pétrole, et les ont appelés à prendre conscience de la crise climatique. C'est la quatrième fois que les rebelles envahissent Menora, et ils continueront jusqu'à ce que les désinvestissements aient lieu.

23 AVRIL | Gothenburg, Suède. Des rebelles protestent devant les bureaux de SEB pour dénoncer le fait que la banque ait financé des forages pétroliers dans l'Arctique pour un montant de 3 milliards d'euros. Illustrant un exemple classique d'écoblanchiment de la finance, le site web de SEB affirme que "la durabilité concerne ce que nous sommes et ce que nous faisons".

7 MAI | Washington DC, États-Unis. Des rebelles ont enduit Wells Fargo de faux pétrole, exigeant que la banque cesse de financer l'oléoduc de sables bitumineux Line 3, qui se trouve sur les terres des Anishinaabe dans le nord du Minnesota.

7 MAI | New York, États-Unis. Rebelles participant à la marche de la coalition Stop the Money Pipeline devant les sièges de BlackRock et de JPMorgan Chase. Photos : Erik McGregor

17 AVRIL | Cambridge, Royaume-Uni. Les rebelles ont exigé que Barclays et HSBC, les plus grands financeurs européens de combustibles fossiles, disent la vérité sur leurs investissements pétroliers. Les banques ont investi des milliers de milliards dans les énergies fossiles depuis l'accord de Paris, finançant ainsi la mort et la destruction.

23 AVRIL | Londres, Royaume-Uni. Un jury a acquitté 6 rebelles, les jugeant non coupables de dégradations criminelles au siège de Shell, malgré la décision du juge estimant qu'ils n'étaient pas défendables au regard de la loi. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'histoire de ce procès, et découvrir en quoi c'est une étape franchie pour les activistes du monde entier.

30 AVRIL | Lucknow, Inde. A l'occasion de sa 31ème semaine de grève du climat, la militante Sarah déclare : " Nous avons besoin d'aide ! Nous avons besoin de soutien ! Nous avons besoin d'oxygène !"


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info