xrcop

XR Université de Goma - Faire passer le message via la danse et la performance de rue

Monday, May 17, 2021 by Corinna

Une performance de deux danseurs vêtus de costumes faits de bouteilles en plastique à laquelle assiste des passants curieux. Des membres d'XR et des artistes locaux ont célébré la journée mondiale de l'eau à Goma, une ville de l'est de la République Démocratique du Congo.

Crédit photo : XR Université de Goma, Performance pour la Journée mondiale de l'eau, 22 mars 2021

Les rebelles ont évolué à travers la ville, brandissant leurs pancartes, s'arrêtant à différents endroits pour proposer la performance dans l'espace public. Sur une des pancartes dénonçant la pollution plastique et le manque d'accès à l'eau potable, on peut lire : "Polluer l'eau, c'est poignarder le monde". Le lac Kivu, un des grands lacs africains, est la seule source d'eau potable dont dépend Goma, une ville de 1,1 million d'habitants, et il n'est pas épargné par les problèmatiques d'écoulements agrochimiques, de déversements d'eaux sales et déchets urbains.

Le groupe XR Goma a été constitué au début de l'année 2021 par un groupe d'étudiants qui ont recours à la performance et à la danse sur l'espace public pour sensibiliser la population. D'après Antoine, membre du groupe, la performance aide à attirer l'attention des gens, et fait appel à la responsabilité de chacun, pas seulement à celle du gouvernement. C'est aussi la forme la plus sûre et la plus non-violente à travers laquelle ils peuvent s'exprimer et faire passer le message.

Les activistes craignent pour leur sécurité

Une composante essentielle dans un pays déchiré par la guerre civile et qui offre peu de sécurité. Craignant pour leur intégrité physique, ils ont d'abord constitué un groupe en secret, puis ont reçu l'aval de leur université. Le groupe compte actuellement 25 membres, dont deux femmes, pour la plupart issus de "milieux modestes voire démunis".

En général, leurs parents les soutiennent dans leur cause, mais essaient souvent de les dissuader de participer à des actions qu'ils considèrent trop risquées vu le contexte dans le pays. Antoine explique que "nombre de manifestations, qu'elles soient pacifiques ou pas, sont violemment réprimées, et parfois à balles réelles." Beaucoup de leurs amis les soutiennent aussi, mais n'osent pas participer aux actions.

Crédit photo : XR Université de Goma, Manifestation “Pétrole, non merci”, 2 mars 2021

Et il n'y a pas que le gouvernement qui soit menaçant... En s'opposant aux projets d'extraction dans la région, les opposants s'attirent les foudres des puissantes compagnies internationales. Aux abords de Goma, Virunga est le plus ancien parc national d'Afrique. Site du patrimoine mondial, c'est une des régions qui compte la biodiversité la plus riche sur terre, et qui se retouve régulièrement en une des journaux, des rangers du parc ayant été pris en embuscade et assassinés par des groupes de milices armés, qui vivent et survivent en braconnant et en exploitant du bois dans le parc.

Il existe bien des lois nationales et internationales qui bannissent ces activités dans le parc, mais le gouvernement continue à accorder des autorisations d'extraction de pétrole dans le parc. La compagnie britannique s'était déjà fait connaîter par le passé pour avoir soudoyé et menacé les populations locales, et contribué à destabiliser toute la région. En 2014 SOCO avait dû se retirer sous le coup de pressions nationales et internationales.

Total, une autre compagnie basée en France, s'est retirée d'une zone adjacente au parc en 2018, mais les menaces perdurent, le gouvernement étant toujours ouvert à ce type de contrats, et Total reste bien implanté dans la région, construisant actuellement un oléoduc géant traversant les pays frontaliers en Ouganda et en Tanzanie, et ce ravivant les ambitions extractionnistes du gouvernement de la RDC dans le parc de Virunga.

XR Goma se joint à la lutte en cours contre l'exploration pétrolière dans la région

L'année dernière, XR Université de Goma a rejoint la lutte contre l'exploration pétrolière dans le parc national de Virunga en mettant en scène une performance illustrant la beauté et la destruction des forêts. Les activistes munis d'un mégaphone ont informé le public des ravages des forages pétroliers, munis de pancartes soulignant le lien entre activités extractivistes et violences.

Crédit photo : XR Université de Goma, performance dénonçant l'exploration pétrolière dans le parc national de Virunga, 2 octobre 2020

Avant chaque action, ils appellent les autorités pour les en informer et garantir leur sécurité. Jusque-là, toutes leurs actions ont été exemptes de violente répression.

En 2O21, ils espèrent étendre le groupe au-delà du cercle universitaire, pour devenir XR Goma, et projettent aussi de créer des groupes locaux dans les villages autour du parc national de Virunga pour dispenser plus d'éducation environnementale. Ils comptent bien aussi continuer à dénoncer les activités d'exploitation polluantes dans la région.

Vous pouvez les suivre sur Twitter, Facebook et Instagram


À propos de la rébellion

extinction rebellion est un mouvement international, décentralisé, autonome, et apartisan, ayant recours à l’action directe non-violente pour faire pression sur les gouvernements, afin qu’ils prennent enfin les mesures radicales nécessaires pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Notre mouvement est composé de toutes sortes de personnes aux profils variés, qui participent selon leurs capacités et disponibilités. Il y a des chances pour qu'il y ait un groupe local près de chez vous, qui serait ravi que vous vous fassiez connaître ! S'impliquer …ou vous pouvez aussi faire un don.

Fait avec amour et rage Extinction Rebellion (XR) est un mouvement collaboratif. Tous nos logos et visuels peuvent être utilisés à des fins non-commerciales, dans un objectif de sauvegarde de la planète. Cela ne veut pas dire que quiconque soit autorisé à créer T-shirts ou bagdes à notre effigie pour lever des fonds, ni en vue d'envoyer un pourcentage des ventes à XR. Nous ne commercialisons strictement rien à notre effigie, et quiconque le ferait s'engagerait à des poursuites. Le symbole de l'extinction a été créé en 2011 par l'artiste ESP, qui a mis ce logo à disposition d'XR dans ce même esprit : www.extinctionsymbol.info