D'ici quelques mois, au Taillan-Médoc, près de Bordeaux, le bitume aura remplacé, sur 8 kilomètres, une forêt et plusieurs zones humides. L'objectif affiché ? Un contournement routier, serpent de mer vieux de 37 ans, conçu pour désengorger une route départementale sur laquelle circuleraient actuellement 1000 camions chaque jour. Au-delà d’une réelle problématique sécuritaire et sanitaire, c’est une volonté bien plus large d’urbaniser toute la zone qui est en réalité à l’œuvre. Si les associations mobilisées (SEPANSO, NaturJalles) ont pu retarder le projet, la préfecture vient d'autoriser, en septembre 2019 la reprise des travaux. Pourtant, cet aménagement va avoir un impact conséquent sur les êtres vivants peuplant la zone : plus de 100 espèces protégées, végétales et animales, seront détruites, capturées, perturbées, le tout avec l'aval du Conseil National de la Protection de la Nature sous prétexte que des "compensations écologiques" seraient mises en place...alors que de nombreux manquement à ces compensations ont déjà été relevés. La loutre d'Europe, l’azuré de la Sanguisorbe, le chardonneret élégant, la couleuvre verte et jaune, la rainette ibérique (entre autres) devront céder leur place aux voitures, aux camions et à leurs pots d'échappement. Mais cette déviation a également des conséquences globales de sécurité sanitaire. En effet, sur le tracé se trouve la nappe phréatique dans laquelle l’eau de Bordeaux-métropole est pompée. La pollution induite par les travaux puis le passage estimé de 1500 camions par jour mettrait en danger la source principale d’eau potable de toute la métropole. Comment peut-on accepter qu’un tel risque soit pris alors que Bordeaux-Métropole ne trouve que 60% de son approvisionnement en eau sur son territoire ? Il est urgent de nous mobiliser contre ce projet dévastateur en mettant la maire du Taillan-Médoc face à ses responsabilités. Il est d’intérêt général que Mme Versepuy s’empare réellement de ce dossier et mette en avant des alternatives jusqu’ alors invisibles. Rendez-vous le dimanche 2 février devant la mairie du Taillan-Médoc (l'heure précise vous sera communiquée au plus vite). Nous pouvons organiser des covoiturages au départ de Bordeaux, n'hésitez pas à nous contacter via messenger si vous êtes intéressés.