Rassemblement le 22 octobre à 8h45-11h puis à 15h30-17h devant le tribunal judiciaire de Nantes pour soutenir les nantais qui ont retiré des affiches publicitaires. Le 12 septembre au soir, après une action de retrait d'affiches publicitaires, 5 sympathisants d'Extinction Rebellion ont passé 20h en garde à vue pour le motif de délit de "vol d'affiches en réunion". JCDecaux a porté plainte et requiert 1650€ de "dédommagement" à 3 des interpellés (pour, rappellons-le, le "vol" d'une vingtaine d'affiches), en échange de quoi la procédure sera classée avec un rappel à la loi ! Par cette demande absurde, JCDecaux cherche à intimider les militant·es antipub en faisant "un exemple", et dicte sa peine pour se substituer à la justice. En solidarité avec les interpellés, nous ferons entendre notre voix et resterons déterminé·es à lutter contre l'omniprésence des panneaux publicitaires dans l'espace public : Qui est nuisible et condamnable : Les décrocheur·ses de pub ou la publicité ?